Ecofolio raille les hommes et s’amuse de l’inégale répartition des tâches domestiques

En juin 2015, je suis tombée sur cette publicité en lisant mon exemplaire de Metronews. J’avais jusque-là une bonne image d’Ecofolio. J’avais eu l’occasion de croiser dans la rue et dans les journaux leurs campagnes de pub « Le chat a neuf vies. Le papier en a cinq. (Pour le papier, c’est prouvé.) » ou encore « Faire du neuf avec l’ancien… Dans la mode on appelle ça le vintage. Dans le papier, le recyclage. ». En tant qu’écologiste convaincue, j’appréciais qu’on fasse passer sur un ton humoristique le message que oui, « Tous les papiers ont droit à plusieurs vies. ». Mais là, d’un coup d’un seul, le charme fut rompu.

La publicité partait d’une bonne intention : faire passer l’idée que c’est facile de recycler et que donc tout le monde peut le faire. Mais choisir de dire que « C’est tellement simple qu’un homme peut le faire. » ?! Ecofolio a choisit de faire référence au fait que les hommes sont considérés comme mauvais en ce qui concerne les tâches domestiques (ménagères, parentales) : ils ne seraient pas « naturellement doués » pour ça et ne seraient pas « multitâches », contrairement aux femmes (évidemment).
Cette représentation fait écho au fait que les hommes s’investissent réellement nettement moins que les femmes dans les tâches domestique en France de nos jours, et que l’écart peine à se réduire comme le montrent les études. Mais plus on prétendra que les hommes « ne sont pas fait pour ça » contrairement aux femmes, moins cela incitera les hommes à s’y mettre, et plus cela renforcera les représentations.
Bref, Ecofolio alimente inutilement des représentations sexistes en faisant une remarque sexiste sur la capacité des hommes à trier le papier, insultant au passage l’intelligence des hommes et n’aidant certainement pas à l’évolution des mentalités… La prochaine fois Ecofolio, merci de trouver une autre idée sur laquelle faire de « l’humour ».

Pour une analyse plus détaillée du sexisme dans cette publicité, je vous conseille fortement cet article de SexisteOuPas.

Voir aussi mon autre article sur cette publicité : Causette : le retour de la pub sexiste.


Pour aller plus loin

« Pub Ecofolio – Taux de sexisme : 100% » sur le site SexisteOuPas, pour comprendre pourquoi cette publicité pose problème, consulté le 18/12/2016
« L’inégale répartition des tâches domestiques entre les femmes et les hommes » sur le site de l’Observatoire des inégalités, consulté le 18/12/2016
« Recyclage des imprimés : la Presse a-t-elle démissionné de ses obligations environnementales ? » (2013) et « REP papiers : la presse pourrait (encore) échapper au paiement de l’éco-contribution » (2016) sur le site Actu-Environnement, pour comprendre les problèmes que pose la convention passée entre la Presse et Ecofolio, consulté le 18/12/2016
Site d’Ecofolio, consulté le 18/12/2016
Site « Recyclons-les-papiers » par Ecofolio, consulté le 18/12/2016
Image publicitée Ecofolio dans Metronews le 17 juin 2015

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s